L'épreuve catalane compte de grands noms à son palmarès comme Javier Gomez (2018), Jan Frodeno (2015 et 2017) à son palmarès. Côté français, Sylvain Sudrie a remporté l'épreuve en 2014. Cette année également, les plateaux proposés sont de qualité.

Chez les hommes, on retrouvera au départ dimanche les deux dauphins du dernier Mondial Ironman, le Belge Bart Aernouts et le Britannique David McNamee.

Barcelone Aernouts.jpg

Ironie de l'histoire, ils ont terminé 2e et 3e de l'épreuve barcelonaise l'an passé mais dans l'ordre inverse de celui de Kona. Récent 5e du Mondial LD ITU et lauréat à Monterrey l'an passé, Antony Costes essaiera de s'immiscer dans leur duel.

Les autres candidats au podium seront le Britannique Elliot Smales (16e du Mondial Ironman 70.3), l'Italien Domenico Passuello (3e du récent Ironman 70.3 de Marbella) et le Belge Kenneth Vandendriessche (4e à Marbella).

Deux autres Bleus ont les moyens de s'immiscer dans le Top 5 : Arnaud Guilloux (5e à Aix la semaine dernière) et Sébastien Fraysse (10e des Mondiaux LD ITU et 3e à Dubai).

Cinq autres pros français seront au départ : Emmanuel Goncalves, Anthony Cadario, Alexandre Blain, Pierre-André Anizan et Arthur Horseau.

Côté féminin, si sa participation ce confirme, la favorite sera la toute nouvelle championne du monde LD ITU, Alexandra Tondeur. La Belge devrait retrouver sur sa route l'Allemande Anja Beranek (4e à Hawaii en 2016), sa compatriote Tine Deckers (5e à Aix la semaine dernière), l'Espagnole Anna Noguera (3e des Mondiaux LD ITU), la Britannique Fenella Langridge (2e l'an passé) et la Française Charlotte Morel (3e en 2017 et 3e du récent triathlon de Cannes).

Barcelone Morel.jpg

Format : 2,5 - 90 (1 tour)-21 (2 boucles)

Départ : 7h (hommes), 7h01 (femmes)