La WTS des Bermudes n'est pas une course comme les autres. En raison de son parcours difficile, la hiérarchie n'est pas toujours respectée. Ce fut le cas l'an passé où, à la surprise générale, les Norvégiens avaient trusté toutes les marches du podium avec Casper Stornes, Kristian Blummenfelt et Gustav Iden. Ces trois garçons, qui vont sans doute être surveillés de près, auront du mal à réitérer leur échappée folle. Mais cela peut donner des idées à d'autres.

Pour cette deuxième manche du circuit 2019, le plateau est de grande qualité. Du classement général provisoire de la compétition, ne manqueront, en effet à l'appel que le Britannique Alex Yee (2e), le Néo-Zélandais Sam Ward (6e) et le Britannique Thomas Bishop (9e).

Vainqueur à Abu Dhabi, le triple champion du monde Mario Mola compte bien doubler la mise.

Bermudes Mola.jpg

Respectivement 3e, 4e et 5e de la première manche, son compatriote Fernando Alarza et les Français Léo Bergère et Vincent Luis essaieront de déboulonner le champion du monde. Sans doute plus affûté que lors de l'étape inaugurale, ce dernier compte bien réitérer l'exploit accompli lors de la finale de Gold Coast l'an passé.

Bermudes Bergere Luis.jpg

Les autres athlètes à suivre de près sont l'Africain du Sud Henri Schoeman (2 victoires en WTS), l'Australien Jacob Birtwhistle, décevants lors de l'ouverture de saison 7e et 8e), mais capables de sortir le grand jeu en course à pied. Idem pour le Français Pierre Le Corre, malchanceux à Abu Dhabi et le Britannique Jonathan Brownlee, bien que décevant depuis quelques courses.

Difficile en revanche de prédire le comportement de l'Espagnol Javier Gomez, quintuple champion du monde, qui partage désormais son temps entre Courte et Longue Distance. Alistair Brownlee, qui est dans le même cas que lui, a préféré, de son côté, participer à l'Ironman 70.3 de Marbella le même week-end.

Les autres Bleus engagés, Dorian Coninx et Simon Viain, qui ont besoin de se rassurer, essaieront de se rapprocher du Top 10.

Chez les femmes, un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Lauréate l'an passé de cette manche qui se dispute sur ses terres, la Bermudienne, qui accumule les soucis physiques, ne sera pas en mesure de conserver son titre. La seule autre absente de marque est l'Américaine Taylor Knibb, 4e de la première manche.

La victoire devrait se jouer une nouvelle fois entre les représentantes des États-Unis et de la Grande Bretagne avec d'un côté Katie Zaferes et Taylor Spivey (1re et 2e à Abu Dhabi) et de l'autre Jessica Learmonth (3e à Abu Dhabi), Non Stanford (5e à Abu Dhabi) et la championne du monde en titre Vichy Holland (décevante 8e lors du premier acte).

Bermudes Zaferes.jpeg

Et si Cassandre Beaugrand venait troubler tout ce beau monde ? Si la Pisciacaise est encore dans le coup après le vélo, tous les espoirs sont permis.

De son côté, Léonie Périault essaiera de retrouver les joies du Top 10 après une 12e place à Abu Dhabi.

Format de la course : 1 500 (2 boucles)-40 (4 tours)-10 (4 tours)

Programme

Départ course masculine : 13h06 (18h06)

Départ course féminine : 16h06 (23h06)