Pas de trêve pascale pour les 1 064 concurrents du Cannes International Triathlon. La 6e édition de l'épreuve azuréenne aura, en effet, lieu ce dimanche. Les distances à effectuer seront les suivantes : 2 km de natation - 107 km à vélo et 16 km de course à pied

Comme à l'accoutumée, le plateau proposé sera de belle qualité. Qui succèdera à Javier Gomez et Lucy Charles, lauréats l'an passé ?

Chez les hommes, l'attraction de la course sera Tim Don. Ancien champion du monde de duathlon, triathlon Courte Distance et aquathlon, le Britannique a battu en 2017 à Rio le record du monde sur la distance Ironman (7h40'23). Cette performance lui a permis de se qualifier pour le championnat du monde Ironman. Mais deux jours avant la course, l'Anglais est renversé par un camion. Verdict : deuxième vertèbre cervicale fracturée. Après une longue rééducation, il n'a fait sa rentrée (victorieuse) que dix mois plus tard au Costa Rica. Malgré tous ses efforts, Tim ne pourra pas faire mieux que 36e à Hawaii quelques semaines plus tard.

Dans quel état de forme, le Britannique se présentera-t-il sur la Croisette ? Pour vaincre, il lui faudra être à son meilleur car son principal rival est en perpétuelle progression. Il s'agit de l'ancien cycliste pro australien Cameron Wurf, 3e de l'Ironman de Nice et surtout 9e du dernier Mondial Ironman.

Hawaii Wurf vélo.jpgBilhan-velo.jpg

Devraient en principe se battre pour la médaille de bronze le Bermudien Tyler Butterfield (7e du Mondial Ironman 70.3 en 2017), le Belge Diego Van Looy (lauréat de l'EmbrunMan, photo ci-dessous) et le Suisse Philipp Koutny (15e du dernier Mondial Ironman).

arrivee-van-looy-bis.jpg

À moins qu'un Français ne vienne créer la surprise. Les meilleures chances Françaises reposeront sur les épaules de Gwenaël Ouillères (3e de l'Embrunman), Robin Pasteur (4e l'an passé), Thomas André (6e de l'Ironman de Nice 2017), Sam Laidlow (photo ci-dessous).

Sam_Laidlow-1.jpg

Comme chez les hommes, la tenante du titre Lucy Charles ne sera pas présente sur la Croisette pour tenter de conserver son sceptre.

CR_Cannes_1-5.jpg

La lauréate 2017, Emma Bilham sera elle, en revanche, bien de la partie. La Suissesse est bien décidée à réitérer son exploit.

Bilhan-velo.jpg

La partie n'est pas gagnée d'avance pour la Suissesse qui aura face à elle la Danoise Camilla Pedersen (championne du monde LD ITU en 2014 et championne d’Europe Ironman 70.3 en 2015), la Belge Alexandra Tondeur (2e en 2016) et les Françaises Jeanne Collonge (3e de l'IM 70.3 de Nice), Charlotte Morel (2e en 2017), Marion Gay Pageon (3e l'an passé) et la spécialiste du Courte Distance Justine Guérard (5e de la Coupe d'Europe de Liévin).

Le départ de la course sera donné à 8 heures.