A eux deux ils totalisent 11 titres nationaux. Quel que soit leur résultat ce samedi à Noyon, Sandra Levenez et Benoît Nicolas auront marqué l'histoire des championnats de France de duathlon Courte Distance (organisés sur le format S depuis quelques années). Comme l'an passé, les élites et les groupes d'âges (excepté les V2 et plus) concourront dans la même course. L'épreuve est organisée par le Noyon Triathlon. Voici l'état des forces en présence.

Femmes

Tenante du titre, Sandra Levenez essaiera d'endosser un 9e maillot bleu blanc rouge.

LEVENEZ-ARRIVEE.jpg

L'an passé, l'Isséenne avait devancé Marion Legrand (2e) et Garance Blaut (4e). Or, les jeunes Stadistes viennent de finir devant elle lors du Grand Prix de Paillencourt. La lutte promet donc d'être serrée entre ces trois concurrentes dont la présence sur le podium semble garantie.

STADE-FRANCAIS-VELO.jpg

Marion Gay-Pageon (3e en 2017) et Kristelle Congi (6e l'an passé) devraient logiquement compléter le Top 5.

Lauréate du récent Grand Prix de Paillencourt, Emilie Morier ne sera pas de la partie.

Hommes

Médaillé à six reprises depuis 2011 dont 3 fois en or, Benoît Nicolas aura bien du mal à décrocher un 4e titre national. Déjà l'an passé, il n'avait pris que la 5e place. Mais le Gonfrevillais, âgé désormais de 42 ans, est toujours capable de réaliser un exploit lorsque l'on s'y attend le moins. Il vient, en outre, de terminer 4e du premier Grand Prix de la saison, tout près des meilleurs.

VELO-NICOLAS.jpg

Le statut de favori sera partagé par deux athlètes qui portent les mêmes couleurs, messines en l'occurrence : Benjamin Choquert (photo d'ouverture) et Yohan Le Berre. Tenant du titre, le premier nommé vient de démontrer, en remportant le Grand Prix de Paillencourt, qu'il était déjà en forme avancé. Yohan Le Berre, qui a terminé juste derrière son coéquipier dans le Nord, l'a devancé à plusieurs reprises l'an passé, notamment lors du championnat du monde où il a décroché une remarquable médaille d'argent.

LE-BERRE-2EME-TRANSITION.jpg

En cas de jour sans de ces trois favoris, les plus à même de monter sur le podium sont les Pisciacais Jérémy Quindos (photo ci-dessous) et Aurélien Jem (respectivement 3e et 4e l'an passé), le Palaisien Krilan Le Bihan (vice-champion de France U23 l'an passé et 5e du récent GP de Paillencourt), le Gonfrevillais Charlélie April (6e du GP de Paillencourt), l'Ébroïcien Robin Moussel (2e du GP de Paillencourt), les Messins Nathan Guerbeur (3e du GP de Paris en 2018) et Maxime Bargetto (2e du GP de Paris en 2018) et le Montois Arthur Berland (champion de France junior de triathlon en 2018).

QUINDOS-ARRIVEE.jpg

Les principaux absents seront Antoine Méchin (6e l'an passé) et Nicolas Baroux (1er du GP des Herbiers et 3e du GP de Paris en 2018). Atteint d'une fracture de fatigue, ce dernier ratera également les Mondiaux de Pontevedra.

Les 259 concurrents auront à leur programme : 4,94 km de course à pied (2 boucles), 18,8 km de vélo (6 tours) et 2,59 km de course à pied.

À noter que ces championnats de France seront ouverts par la compétition réservée aux Masters, catégorie V2 et plus.

Pour les start-lists complètes, cliquez sur le lien ci-dessous :

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1QilYSZ0mHFpNGopMv4UDUAxOUvCD9EQrGodxg3CV6I8/edit#gid=968404963

Nous vous présenterons ultérieurement les forces en présence pour les championnats de France jeunes.

Départ des courses :

Samedi 13 avril

  • - Hommes V2 et Plus : 13h00
  • - Femmes : 15h00
  • - Hommes jusqu'à V1 : 16h30