Aucune médaille. La France est revenue fanny de la première manche de WTS qui s'est déroulée à Abu Dhabi ce week-end. Après les places aux pieds du podium de Léo Bergère et de Vincent Luis, la délégation bleu a décroché une médaille en chocolat, ce dimanche, lors du relais mixte. Il faut préciser que le quatuor engagé n'était pas l'équipe type. Manquaient, en effet, à l'appel Vincent Luis et Cassandre Beaugrand qui avaient préféré faire l'impasse.

Les relayeurs retenus (Sandra Dodet, Dorian Coninx, Léonie Périault et Léo Bergère) n'ont pas démérité pour autant. Il s'en est fallu, en effet, de peu que la médaille de bronze ne tombe dans leur escarcelle.

Distancé de 20 secondes à l'issue du premier relais (8e position), le quatuor français a été condamné à chasser derrière les équipes de tête. Après le passage de Dorian Coninx, l'écart n'avait pas bougé par rapport à la tête. Il fallut attendre le relais de Léonie Périault pour voir les Bleus apparaître en position de médaillables. La Pisciacaise passait, en effet, le témoin à Léo Bergère en 3e position.

Abu_Dhabi_relais_Pe_riaut_Berge_re.jpg

Malheureusement, la France héritait d'une double pénalité (NDLR : 10 pour Léo Bergère qui s'est appuyé sur la barrière pour descendre à l’eau + 10 pour Léo Périault en raison d'une descente tardive de vélo). À cause de ce double handicap, les chances de médaille s'amenuisaient pour la France. Malgré tous ses efforts, Léo Bergère ne fut en mesure pas de prendre suffisamment d'avance pour empêcher le retour du concurrent néo-zélandais. Et lorsqu'il s'arrêta à la penalty-box tout à la fin de la course à pied, il vit Hayden Wilde lui passer devant le nez. Le Vendéen devait donc se contenter d'une nouvelle médaille en chocolat après celle acquise lors lors de l'individuel.

Comme l'intéressé le dit : " 2 pénalités, c’est quand même beaucoup et ça ne pardonne pas. Aujourd’hui, ça nous coûte le podium. À nous d’apprendre de nos erreurs et de ne pas les reproduire à l’avenir. »

La victoire est revenue à l'Australie, qui grâce à un brillant dernier relayeur de Jacob Birthwistle a pris l'ascendant sur l'ultime relayeur des États-Unis, Éli Hemming. C'est la première fois que les Kangourous montent sur la plus haute marche du podium de relais mixte.

Abu_Dhabi_relais_podium.jpg

Prochain relais : Nottingham (15 juin)

Classement

  • 1 Team I Australia AUS 1 01:24:16 00:22:00 00:20:12 00:22:07 00:19:59
  • 2 Team I United States USA 2 01:24:21 00:21:56 00:20:18 00:21:48 00:20:20
  • 3 Team I New Zealand NZL 5 01:24:31 00:22:14 00:20:14 00:22:35 00:19:29
  • 4 Team I France FRA 3 01:24:39 00:22:16 00:20:13 00:22:19 00:19:53
  • 5 Team I Germany GER 9 01:24:41 00:22:00 00:20:14 00:22:39 00:19:49
  • 6 Team I Italy ITA 11 01:25:00 00:22:04 00:20:22 00:22:28 00:20:07
  • 7 Team I Great Britain GBR 4 01:25:24 00:22:13 00:20:23 00:22:34 00:20:16
  • 8 Team I Spain ESP 17 01:25:27 00:22:25 00:20:08 00:23:09 00:19:46
  • 9 Team I Netherlands NED 6 01:25:33 00:22:19 00:20:20 00:22:50 00:20:05
  • 10 Team I Hungary HUN 14 01:25:48 00:22:24 00:20:02 00:23:10 00:20:14