Jérémy JURKIEWICZ retourne sur l'IRONMAN France Nice.

L'an passé, il fut un acteur majeur de la course avant qu'une chute ne l'empêche de profiter pleinement du marathon. Il aura tout donner pour finir 4e et nous pouvons compter sur Jeremy, qui garde un bon souvenir de Nice, pour prendre le départ surmotivé.

Jeremy, le public se rappel de ton arrivée à l’IRONMAN France 2014 où tu étais allé chercher au bout de toi-même. Un an après, quels souvenirs gardes-tu de cette course ?
Bien que j'ai vécu une course très difficile, à cause des conditions et des aléas de course, j’en garde un bon souvenir. Chaque IRONMAN est différent et il y a toujours des bons comme des mauvais moments. C’est agréable et sympa d’occuper la tête de course durant tout le début du parcours vélo. Les encouragements et le soutien que j'ai reçus sur le marathon étaient très appréciables !!! J’essayais de reconnaître les gens qui m’encourageaient mais par moment cela venait de personnes que je ne connaissais pas, c’est vraiment sympa et agréable !!!! Et puis c’est sur cette course que j'ai validé ma qualification pour Hawaii, une épreuve qui me tient énormément à cœur..

Comment s’est déroulé ton début de saison en terme de préparation mais aussi niveau compétition ?
J’ai décidé de terminer la saison 2014 assez tôt après l’IRONMAN d’Hawaii. Ensuite j’ai pris plusieurs semaines pour bien récupérer, couper et penser à autre chose. Puis début décembre j’ai attaqué sérieusement avec la planification de mon entraineur. La forme a mis du temps à venir et les courses programmées arrivaient. J’ai attaqué la saison au Brésil début avril, avec une 10ème place (un peu décevante) puis l’IRONMAN du Texas mi mai où j'ai terminé 6ème sur une course aux conditions très dures ! 6 semaines après le Texas je serai au départ de Nice. C’est la 1ère fois que je prends le départ d’un IRONMAN si peu de temps après le précédent. Je suis donc un peu dans l’inconnu en terme de forme. J’espère qu’elle sera présente et que je pourrai m’exprimer du mieux possible.

Allons-nous te revoir aux Championnats du Monde IRONMAN Hawaï cette année ?
J’aimerais bien… !!!! Malheureusement mes résultats fin 2014 et début 2015 ne me permettent pas d’être qualifié actuellement. Je peux encore espérer y participer si je fais un bon résultat à Nice, mais ce ne sera pas facile. C’est la loi du sport…

En dehors de Jeremy le triathlète professionnel, peux-tu nous raconter ce que tu aimes faire dans la vie ? Comment allies-tu vie sportive et vie personnelle ?
Toute ma vie ne tourne pas qu’autour du triathlon et de ma pratique personnelle. Heureusement je pense, sinon je pourrai vite « tourner en rond ». Il y a 3 ans, je me suis lancé dans l’entrainement à distance (avec l’aide de Christophe mon entraineur). J’ai attaqué les formations pour être « officiellement » entraineur, et cette année j’ai suivi la formation BF4. Ce sont des petites activités qui me prennent tout de même du temps et me permettent de penser à autre chose. Ensuite, j’essaie d’apprécier tous les bons moments qui se présentent : une balade le dimanche après-midi, une soirée au restaurant... des choses « simples » qui font du bien et permettent de se sentir bien dans sa tête, surtout lorsqu'elles sont partagées avec la ou les bonnes personnes.