Bel et bien novice sur la distance IRONMAN, Bertrand BILLARD a choisi l’IRONMAN France de Nice et la 10e édition pour se lancer !

Après un premier essai avorté en Afrique du Sud, Bertrand récidive et nous fait le grand plaisir de prendre le départ de la 10e édition de cette épreuve devenue au fil du temps un rendez-vous incontournable tant pour les athlètes professionnels que pour les athlètes groupes d’âge.

Fort de sa récente victoire sur l’IRONMAN 70.3 du Pays d’Aix (18 mai 2014) mais également de son titre de champion du Monde ITU remporté en 2013, Bertrand semble avoir tiré quelques enseignements de sa première prestation sur la distance IRONMAN et il aura pour sûr une motivation extrême pour faire de sa seconde participation une très belle réussite ! D’autant plus devant son public qui répondra très certainement présent le 29 juin prochain pour le porter tout au long de ce fabuleux parcours.

Bertrand nous livre ses impressions à quelques semaines d’une échéance qu’il attend avec beaucoup d’enthousiasme.

À moins d’un mois de la 10ème édition de l’IRONMAN France Nice comment vas-tu physiquement et moralement ?
Je suis actuellement en pleine préparation, les sensations sont bonnes en natation et course à pied mais je dois encore m'endurcir pour le parcours vélo de Nice qui est très exigeant.

Peux-tu nous faire un rapide retour sur tes dernières courses ? (IM 70.3 Pays d’Aix…)
J'ai démarré ma saison sur l’IRONMAN 70.3 de Panama où j'ai pris la 3e place dans un contexte relevé. Ensuite, je me suis rendu en Afrique du Sud afin de prendre mes repères sur la distance IRONMAN. Malgré un abandon, j'ai beaucoup appris. Enfin, j'ai gagné mon premier titre sur la distance 70.3 en remportant le Pays d'Aix. De bon augure puisqu'il me permet d'obtenir un maximum de confiance à l'approche de Nice.

Tu vas prendre le départ de l’IM France Nice pour la première fois… Pourquoi avoir choisi cette course et l’avoir programmée dans ton calendrier ?
Il y a plusieurs raisons à ce choix. D'abord car c'est une course à domicile, c'est toujours plus motivant d'être supporté par sa famille et ses amis et c'est l'occasion de partager quelque chose d'extraordinaire. De plus, le parcours y est intéressant pour un cycliste puissant, il y a la possibilité de créer des écarts conséquents. Autre aspect intéressant, le plateau d'athlète est toujours relevé, cela devrait me permettre d'apprendre rapidement à dompter la distance.

Comment l’imagines-tu … d’autant plus que ce sera seulement ton deuxième essai sur la distance IRONMAN ?
En effet, c'est ma 2e participation à un tel événement, je vais essayer d'appliquer la stratégie mise en place à l'entraînement et apprendre à m'adapter aux aléas de la course. Je me prépare notamment à une course chaude où l'hydratation aura un impact important sur la performance.

Quels sont tes objectifs pour Nice ? Quels seront tes objectifs pour la suite de la saison ?
Je n'ai pas d'objectif de place pour Nice. J'y vais pour réaliser une course propre et finir la course avec un marathon en moins de 3h. En septembre, j'espère participer aux championnats du Monde ITU Longue distance puis peut-être programmer un autre IRONMAN en novembre.

Quelle peut être ta force sur cette épreuve par rapport à tes adversaires ?
Ma force est d’être polyvalent dans les 3 disciplines. De plus, j'aime particulièrement les parcours escarpés.

Quelles sont les pensées de Bertrand au moment de franchir la ligne d’arrivée d’une telle épreuve ?
En général, je pense à mes proches et aux personnes qui ont vibré avec moi.

Un conseil, un mot pour les 2800 athlètes qui prendront le départ le 29 juin prochain ?
Pensez à bien vous reposer à l'approche de cette course et bonne chance à tous.

Source : CP Ironman France